Stéphane Sarrazin

Venturi a choisi le Pôle Mécanique pour développer sa Formula E version 2017. C’est au cours de 2 jours de développement intense que l’intégralité de l’équipe Venturi s’est mise au pied d’œuvre !

L’objectif : Valider les nouveaux choix techniques, tester la Formula E dans ses derniers retranchements.
Au volant, c’est le pilote local Stéphane Sarrazin qui s’y colle !
L’objectif est de rendre l’auto compétitive face aux géants Renault, Audi et Citroën.

Venturi : La recherche des nouveaux défis

En se lançant dans le championnat de Formula E, Venturi n’a qu’un objectif : Toujours repousser les limites. La jeune équipe de Venturi a l’habitude de flirter avec les limites. D’autant plus quand il s’agit de défis technologiques !
Ils l’ont prouvé avec la Venturi « Jamais Contente » 100% électrique en atteignant la vitesse de 495km/h. La prochaine ambition de cette véritable fusée est d’aller chercher la barre des 600 km/h sur le lac salé.

Vous l’avez compris, Venturi est une équipe qui n’a peur de rien et qui fait tout pour se montrer compétitive face aux géants de l’industrie.

La marque pousse les technologies pour exploiter au mieux la batterie de cette Formula E qui pèse à elle seule 300kg ! La capacité énergétique de la batterie équivaut à 3 litres d’essence. Et pourtant, Venturi parvient à faire rouler la voiture en course pendant 25 minutes consécutives. Si une telle prouesse est possible, c’est grâce au rendement optimisé par l’écurie. En moyenne, un véhicule thermique dispose d’un rendement d’environ 30%. Dans le cas de la Formula E Venturi, le rendement dépasse les 90% !

Stéphane Sarrazin, un metteur au point hors norme

Venturi a choisi le pilote alésien Stéphane Sarrazin pour développer sa Formula E. Bien entendu, Stéphane court également l’intégralité du championnat. Il est d’ailleurs le seul pilote à avoir marqué des points à tous les Grand Prix. En terminant 6ème du championnat, il place Venturi devant des formules Audi, Virgin et Dragon !

Stéphane est le metteur au point idéal. Son expérience en endurance avec Toyota et les différentes équipes dans lesquelles il a pu courir est un réel atout. En effet, si la Formula E est un sprint, la course se rapproche du format de l’endurance. La gestion de l’autonomie et la stratégie de course sont primordiales pour atteindre la ligne d’arrivée au bout de 50 minutes de course.

Lors de sa venue sur le Pôle Mécanique, Stéphane a travaillé avec toute l’équipe Venturi pour essayer de nouvelles solutions techniques confidentielles. Christophe de Coninck, gérant de la société Ohwell implantée sur le Pôle fait partie de l’équipe Venturi pour la partie châssis.

Rencontre avec les élèves de l’IEMS

Ce n’est pas tous les jours que l’occasion se présente de rencontrer une véritable écurie de Formula E. Pour l’occasion, Stéphane Sarrazin a invité les élèves de l’IEMS à venir découvrir son équipe. En tant que futurs mécaniciens de compétition, les étudiants de l’IEMS ont pu voir le travail de développement du team !
Une véritable opportunité pour ces futurs mécaniciens de pointe.

Le prochain rendez-vous du Venturi Formula E Team sera à Hong Kong le 18 Octobre prochain. Ce sera le lancement de la nouvelle saison !
D’ici là, l’équipe dispose de 15 jours d’essais autorisés pour valider sa toute nouvelle formule.